Quand Claudie Pierlot rencontre my little Paris!

Et si on parlait box, mode, et accessoire cette semaine cela vous tente ?

Tu connais Claudie toi ? Moi, j’avoue qu’il y a encore quelques mois je n’associais ce prénom qu’à ma cousine que j’adore !

Depuis ma copine Julie, du blog quand Julie pâtisse travaille à la boutique de Tours et j’ai découvert une autre Claudie, et pas des moindres :

clogoLa créatrice de cette marque a exercé tous les métiers possibles dans le milieu de la mode à savoir modéliste, assistante styliste, styliste. Elle crée sa marque en 1984 pour « les femmes de Paris » son succès est immédiat. En 2009, suit au décès de la créatrice, une équipe de styliste prend la relève en gardant l’esprit de la marque.

Cette marque de vêtements a des codes qui me plaisent énormément à savoir la Marinière, le bleu marine, le rouge, le blanc, les petits nœuds, chic, un coté BCBG.

mariniere

Malgré mes coups de cœur pour certaines pièces j’avoue aucune ne se trouve dans mon dressing… Déjà parce que vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a seulement quelque mois je ne m’habillais que dans les rayons grandes tailles et aussi je le confesse car les prix pratiqués par Claudie Pierlot ne sont guère ceux qui sont en accord avec mon porte-monnaie. Et pourtant, j’en rêve et je me suis même fixé un but… Je rêve de porter une jolie robe de chez Claudie Pierlot pour le mariage de mon petit frère en août l’année prochaine. Qui me suivra verra !😉

Si je vous parle aujourd’hui de cette marque, c’est parce que la semaine dernière, j’ai eu la joie d’aller boire un verre et grignoter quelques bonbons en compagnie de mon amie Gaëlle à la boutique tourangelle.

coktail

En effet, pour fêter la collaboration de Claudie Pierlot et de My little Paris, nous avons été adorablement reçues par Anne et Julie. Nous avons rêvé sur les pièces de la nouvelle collection automne hiver.

Enfin, nous avons découvert les 2 boxs que My little Paris a créé à l’image de la marque.

Et si on regardait d’un peu plus près ce qu’elles contiennent ?

Je vous propose de commencer par la Gambette box.

Comme d’habitude on y retrouve les 2 collants. Et même si j’avoue que j’en avais eu un peu marre du noir et que j’ai stoppé mon abonnement en partie à cause de cela et aussi de mon ventre qui s’arrondit et bien, je suis sortie de la boutique avec !

J’ai eu un vrai coup de cœur pour les 2 pièces qui s’y trouve.

Le premier, « pois de toujours » est un joli plumetis à gros poids, 50 deniers.

Le second « noir d’un soir » est un collant rayé noir et lurex lui aussi 50 deniers.

Alors certes, j’ai ajouté encore 2 collants noirs à ma collection mais ils sont beaux pas vrai?

les-2-collants

(Petit aparté concernant la gambette box, il se pourrait que vous la retrouviez plus vite que prévu sur mon blog, les cadeaux cela ne se refusent pas, pas vrai ? et en plus les thèmes annoncés me plaisent…)

prochaines-gambettes

Parlons maintenant de la jolie little box qui se nomme donc Mademoiselle. Comme vous pouvez le constater cette box est différente des autres, on ne retrouve pas un couvercle et un socle mais une jolie box qui s’ouvre à la façon d’une fenêtre ou d’un volet comme vous préférez !

Coté contenu, on retrouve 3 produits et 1 goodies.

20160908_142248

(Déjà coup de cœur pour le pochon trop mignon!)

Un mascara My little beauty : Une grosse brosse, un noir intense à première vue il a tout pour me plaire. Nous verrons à l’usage ! vendu 17€ sur le little corner.

20160908_142235

Une eau micellaire Uriage : Un format 100 ml qui à coup sûr va m’accompagner dans quelques mois à la maternité J’aime beaucoup la marque qui respecte ma peau sensible et donc je ne doute pas une seconde sur le fait que je vais aimer ce produit. J’espère que je ne serai pas déçue ! valeur environ 7€

20160908_142225

Un masque tissus Erborian : J’ai reçu la version Ginseng shot mask. Je suis curieuse de l’essayer même si j’aurais préféré une version plus douce, hydratante à cette version tonifiante et vivifiante. Vendu 6€50.

Pour ce qui est du goodies qui est donc la pièce maîtresse de la box, il s’agit d’un compagnon siglé Claudie Pierlot.

20160908_142258

Il est vraiment très joli avec sa couleur bleue marine, bordé de rouge, orné d’un petit nœud et signé Claudie Pierlot. J’ai été un peu déçue de la matière cheap qui le compose. Je le trouvais fragile et un passage dans mon sac a eu raison de lui cette semaine et c’est très triste que j’ai découvert une jolie rayure… Cela ne va pas m’empêcher de l’utiliser et de l’aimer mais par contre j’ai de gros doute quand je vois que sur le little corner son prix est de 35€.

Que dire de cette collaboration ?

-Comme vous l’aurez compris, je suis totalement tombée sous le charme de la gambette box avec laquelle je suis repartie bien qu’étant désabonnée de ce mois-ci seulement . Je la trouve vraiment très réussie.

-En ce qui concerne la little box, bien que je l’ai aimé et que tous les produits qui la composent me plaisent, je ne sais pas… Il me manque un truc. Goodies ou produits ? Un petit miroir ? Un joli autocollant nœuds ? Un « truc » marinière ? Je ne saurai vous dire mais je la trouve un peu légère.

-La marque me fait rêver !

-La boutique de Tours est tenue par 2 jolies demoiselles adorables qui ont du style !

julie-et-anne

Anne et Julie

Alors, oui selon moi la collaboration Claudie Pierlot et My little Paris est une vraie réussite!

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous un coup de cœur dans la nouvelle collection de la marque ?

Oh, j’oubliais, Anne et Julie ont besoin de vous en ce mois de septembre pour remplir leur carnet d’adresses alors si cela  vous tente de les aider, n’hésitez à m’envoyer par mail à l’adresse du blog (mpmdb@orange.fr) votre Nom, Prenom, Adresse postale, mail, Numero de mobile et date de naissance. Je promets à toutes celles qui me donneront une réponse une jolie carte d’anniversaire et parmi les mails reçus je tirerai au sort une gagnante pour lui offrir un petit lot surprise dans un joli sac papier  Claudie Pierlot!

Un voyage dans un monde de contes de fées : Le château du Rivau

 

Parce que mon monde n’est pas fait uniquement de cosmétiques, aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’une jolie découverte que j’ai faite avec quelques copines blogueuses de Tours.

En effet, comme je vous l’ai annoncé il y a quelques temps déjà, la ligne éditoriale du blog se diversifie et voici donc mon premier article culturel !

Invitée à visiter le château du Rivau ,j’ai eu un véritable coup de cœur ! Ce château est injustement peu connu parmi la multitude des châteaux de la Loire dont il fait partie.

dsc_0090

Ce château médiéval est situé à Lémeré à 10 kms de Chinon, entre Tours et Poitiers. Idéalement dressé au milieu des champs, on se sent dépaysé et emporté dès son approche. Le grand parking ombragé permet de ne pas se poser de question quant à notre moyen de locomotion ou concernant la place de parking qu’on arrivera à dénicher, comme en plein centre-ville.

Quand on franchit le pas de la boutique où se trouve l’accueil c’est une valse de parfums de roses, de fleurs, de miel qui nous fait passer de « l’autre côté ». Le personnel est adorable et tout de suite on sait que l’on va passer un joli moment.

Une fois sortie de cette petite boutique tentatrice (à laquelle je n’ai pas totalement résisté mais je vous en reparle après😉 ) on se retrouve dans un autre univers. Une taupe gigantesque, un salon de jardin à taille de géant, la grande enfant que je suis est tout de suite embarquée dans le monde des rêves, des contes de fées bref de l’enfance. Quand on avance un peu plus dans la propriété, les odeurs, les couleurs, tout est là pour nous y faire basculer.

Le portail dépassé, on se retrouve nez à nez avec 2 grands paons majestueux qui se promènent en liberté dans le parc et que l’on peut croiser n’importe où au détour de la ballade.

La bâtisse est magnifique et quelle joie de découvrir à la fenêtre d’une des tours, la longue chevelure de Raiponce qui s’échappe. Quand on entre dans le château l’ambiance est toujours magique. Ce n’est pas un de ces châteaux où les vieux murs et les vieilles tapisseries sentent la poussière. Les propriétaires ont fait le choix audacieux de mêler l’ancien au contemporain. Des œuvres originales et curieuses y sont ainsi exposées. On peut sourire face aux canards à lunettes ou au trophée peluche et être émerveillé par les peintures et œuvres exposées. Les salles ne sont pas nombreuses mais riches en curiosités et découvertes. On a pris plaisir à y flâner et je crois pouvoir m’avancer en disant que l’on a toutes eu plusieurs coups de cœurs.

La plus grande richesse de ce joli château demeure cependant à l’extérieur. En effet, son plus grand trésor se trouve selon moi, au cœur des jardins. Ils sont au nombre de 14 et ce ne sont pas de simples jardins ordinaires, non, ce sont des jardins de contes de fées. Au détour des allées, on croise des œuvres d’art qui sont accessibles aussi bien aux enfants qu’aux adultes possédant souvent une double lecture elles font rêver et interrogent. Peu importe l’endroit où se posent les yeux on y découvre un intérêt. Ce ne sont pas des jardins « bien rangés » trop humanisés, non, d’inspiration naturelle et très bien pensés, rien n’y a été laissé au hasard. Des centaines de variétés de fleurs, une harmonie des couleurs, une continuité au fil du temps en font un paysage changeant et envoûtant que le visiteur aura envie de redécouvrir différents au fil des saisons.

Mais ce n’est pas tout, en plus de la beauté des paysages, de la curiosité des œuvres, de la douceur des odeurs, de nombreux espaces de divertissements sont dissimulés çà et là. Vous trouverez les ruches ou encore la maison de l’orge, un espace de jeux ou encore un coin sieste planté de hamacs accueillants… Tout est fait pour vous permettre de vous évader et d’oublier les soucis du quotidien et je vous promets que cela a fonctionné sur moi!

On s’y sent si bien que l’on n’a pas tellement envie de n’y passer que quelques heures et ça tombe bien car si on veut y passer la journée c’est sans aucun problème. On peut pique-niquer où l’on veut dans n’importe quel jardin et même sous les arbres du verger. Le seul impératif étant, bien sûr de respecter le lieu et de le laisser comme on l’a trouvé avant de festoyer. Et si le pique-nique ne nous tente pas la table proposée par le château du Rivau vaut le détour !

En effet, le restaurant propose une carte simple mais gourmande composée de soupes et de salades de saisons. Les légumes sont produits sur place pour certains et non loin pour les autres. Le reste des ingrédients est de production locale et cela est si rare que cela mérite d’être souligné ! Mention spéciale pour le cocktail de jus de fruit pomme-carottes-gingembre surprenant, doux et rafraîchissant qui m’a réconcilié avec les légumes dans le jus de fruit. Ma salade « du petit poucet » était délicieuse et en grande gourmande j’ai eu du mal à opter pour un seul dessert mais comme j’ai de la chance, les blogueuses sont gourmandes et curieuses, j’ai pu en tester plusieurs : Une crème à la lavande m’a surprise et séduite et pourtant si je les aime en bouquet je ne suis pas fan des fleurs dans mon assiette, mais là c’est doux, subtil, différent. J’ai ensuite goûter le flan de pommes avec son caramel maison. Et bien oui quand mes yeux se posent sur le mot « caramel » mon sang ne fait qu’un tour… Je ne fus pas déçue bien au contraire. Ce flan est léger, aérien en un mot délicieux. Enfin le gâteau au chocolat et amandes que l’on a pu découvrir gourmand, léger  fut une magnifique fin. Pour achever ce voyage gourmand, nous n’avons pas résisté à l’appel du thé et des tisanes proposés par le restaurant, de vrais délices originaux. Et comme je vous l’avouais en début d’article c’est justement un de ces fameux thé qui a sauté dans mon panier en sortant de la boutique.

Pour tout vous dire, nous ne sommes pas sorties du monde des contes de fées après le repas, non, on était bien et on a encore flâné dans les jardins, papoter à la terrasse et le temps a filé si vite que la journée était finie quand on s’est enfin décidées à quitter les lieux.

Je crois pouvoir affirmer que cette visite était ma 1ère mais surement pas ma dernière, j’aime trop les contes de fées ! De nombreuses animations y sont organisées et plusieurs me font envie. Pour tout savoir du programme, rien de plus simple car en château encré dans son époque, le site internet et sa newsletter vous permettront de ne rien louper. Alors, si vous,  derrière votre écran vous prévoyez une visite des châteaux de la Loire avec ou sans enfant je vous conseille vivement d’y inscrire le Rivau en tête de la liste.

Silence… je couve!

Et oui, celles qui me suivent sur instagram le savent déjà mais le silence et mon absence de la blogosphère est en partie dû à ce grand événement de ma vie. Il y a 2 ans, je partageais avec vous une nouvelle catégorie d’articles plus personnels en vous parlant de ma sleeve, puis est venu l’article et si on faisait un bébé où je vous ai raconté le long et dur parcours que nous vivions avec monsieur. Et bien aujourd’hui, nous avons la chance de voir le bout du tunnel. Aujourd’hui, je parcours les rayons puéricultures pour choisir des doudous et des petits vêtements pour moi! J’entame mon 6 ème mois de grossesse et je savoure cette chance de porter la vie.

fiv

Notre histoire a commencé il y a 8 ans et cette dernière épreuve, elle, a débuté le 1er mars par une première piqûre ( Merci Aurélie C, ma super infirmière perso qui sait même faire les bébés en piqûres!😉 ) suivie de dizaines d’autres, ponctuée d’échographies et de prises de sang tous les 2 jours. Cela ne s’annonçait pas bien du tout. Les résultats sur mon organisme étaient loin d’être au top. Et puis finalement ma super gynéco a décidé de « tenter le coup ». On a déclenché quand même et la ponction a eu lieu le vendredi 25 mars au matin. C’était quasiment sans stress et avec une certaine habitude que nous avons pris le chemin de la clinique. Ce matin là, on était 5 couples « à tenter le coup ». Nous sommes passés dans les derniers. Je me souviens qu’en arrivant au bloc opératoire, le programme télé pour nous faire patienter n’était pas du tout approprié. En effet, un reportage sur la reproduction de poissons qui couvent des dizaines de bébés en même temps m’avait apparu maladroit et j’en avais même fait la remarque à l’infirmière qui en avait rit avec moi. Puis, je suis passée sur la table.

Quand je me suis réveillée j’avais une faim de loup (sleevé bien entendu) et les infirmières de bloc parlait de pâtés de pâques et autres mets du genre, weekend de pâques oblige. Je me suis jointe à la conversation. J’avoue avoir était contente de retrouver mon homme en regagnant la chambre. Vers 14h00, j’ai eu le droit à la collation et elle était la bienvenue étant donné que mon dernier repas était celui de la veille au soir et mon « petit estomac » a l’habitude de ses petits repas réguliers.

20160325_140237

la collation tant attendue

La gynéco est venue nous donner des nouvelles de notre ponction. Le résultat était loin d’être bon. On avait seulement 7 ovocytes… Et à ce moment là, la très longue attente s’est enclenchée. Le samedi matin, nous n’avions que 4 embryons. Dimanche et lundi c’était pâques donc c’est sans nouvelle de nos brybry que nous avons passé cette fête en famille. Mardi, le coup de téléphone tant attendu est arrivé et là bing il ne restait que 2 embryons et un seul de bonne qualité. On doit attendre de voir s’il survit à cette journée… Le mercredi matin, c’est vers 7h00 qu’un appel nous tire du sommeil. On nous explique que l’embryon a survécu et que nous avons 30 minutes pour venir à la clinique pour effectuer le transfert.

20160330_082435

salle de transfert

Nous voilà, à cet instant, plongés dans la seconde longue période d’attente. 9 jours ça peut paraître tellement court mais je vous assure que c’est long, très long même dans ce cas là. Et finalement, la date de ma fête est enfin arrivée, et oui la prise de sang est tombée le vendredi 8 avril, jour de la ste Julie. Avec mon homme, on a pris le chemin de la clinique pour y être dés l’ouverture. Tellement hâte de me faire piquer, plus tôt cela sera fait plus tôt, on aura le résultat… 8H44, la prise de sang est faite et à partir de cet instant, je garde les yeux fixés sur mon téléphone a actualiser environ toutes les 2 secondes la page de mes résultats. Vers 10h20, le couperet tombe…

64.1…64.1…Je suis enceinte!!!!!

Mon cœur a un raté, je crois que celui de mon homme aussi. Mais j’avoue que même si on est heureux, on garde en tête l’échec précédent qui lui aussi avait montré une première prise de sang positive pour que tout bascule dans le néant plus tard. On se dit qu’une nouvelle étape est franchie mais qu’il en reste d’autres. La nouvelle prise de sang est le lundi et elle aussi est positive le taux de B-HCG est de 271.7 donc il a bien évolué, ça se confirme je suis enceinte. Je ne résiste pas à l’ angoisse et je me fais « piquer » une nouvelle fois le jeudi pour être sure de l’évolution de ce taux magique 1002.0, ça grimpe bien.

L’étape suivante est celle de l’échographie de datation qui se révèle plutôt dans le cas de la FIV être une échographie qui montre la présence et le nombre d’embryons. Cette étape que l’on redoute énormément car c’est elle qui avait mis fin à notre rêve magique lors de notre première FIV en décembre 2010. Le 18 avril, il y a bien la présence du sac embryonnaire mais comme c’est trop tôt pour bien voir l’embryon ou entendre le battement cardiaque une nouvelle écho est programmée le 3 mai jour de mon anniversaire. Mon homme ne pouvant pas se libérer de nouveau et étant impossible pour moi d’y aller toute seule vue la tonne de stress qui s’empare de moi, ma petite sœur m’accompagne pour me rassurer. Finalement, tout va bien. Une étape de plus est franchie.

20160608_112903

Echographie du 08.06.2016

Et puis, on franchie les suivantes, d’écho en rendez vous chez la gynéco tout va bien… Il y a quelques aléas mais je crois que j’ai tellement attendu que rien ne me semble si difficile. Je profite de chaque seconde de cette grossesse et tous les symptômes ou inconvénients ne me dérangent pas. Nausées, jambes lourdes, douleurs dorsales, sevrage de médicaments, limitations importantes des trajets, chaleurs, … tout me va.

IMG_20160817_003157

Echographie du 16.08.2016

Une petite frayeur nous a mené à la clinique un dimanche matin mais finalement rien de grave juste un petit kyste résiduel qui a éclaté. Ce matin là, on nous annonce que bébé est une fille à 98%. Un rendez vous gynéco 15 jours plus tard dément et finalement bébé serait un p’tit mec mais à vérifier… Et 10 jours plus tard à l’écho morphologique le verdict tombe bébé sera bien une petite princesse!!!!

Aujourd’hui, mon ventre s’est bien arrondit.

20160614_194249

silhouette au 14.06.2016

 

Alors, oui en tant que sleevée j’avoue qu’au début cela m’a été assez difficile à accepter même si je me répétais que c’était pour la bonne cause. Je me suis battue pendant presque 3 ans entre le parcours pré et post opératoire de la sleeve et là je voyais la balance repartir à l’envers et mon ventre s’arrondir. Je ne pense pas que mon cerveau avait eu le temps d’assimiler mes nouvelles formes et voilà que je repartais dans l’autre sens. Mais maintenant cela va mieux. Je fais attention à manger équilibré et sainement pour moi et la petite. Je me suis bien arrondie mais je n’ai pas pris trop de poids et j’aime ce ventre rond. Les coups de la petite se font bien sentir et même papa ou les cousines l’ont sentit bouger.

Il reste 3 mois avant la grande rencontre mais je sais déjà que mon cœur a éclaté d’amour le 8 juin 2016 quand j’ai vu la bouille de mon bébé sur l’écran de l’échographie pour la première fois.

Voilà, je vais continuer de couver ma puce en profitant de chaque seconde de cette grossesse inespérée. Je me suis dit que je pourrais avec quelques articles partager avec vous mes découvertes, mes haul bébé et mon quotidien de future et ensuite de jeune maman. Je ne compte pas délaisser les autres thèmes de ce blog à savoir que la culture, les cosmétiques,  les événements avec mes copines les blogueuses tourangelles seront toujours là.

blogging

Un petit aperçu sur les prochains articles?  Cela donne dans le désordre: La box Tiniloo, Les bijoux MadamLili, Un massage bien être, Une lecture de future maman, La Friends box, Une visite avec mes copines blogueuses, Liste de naissance?, Yankee candle box en retard ….

Voilà promis je ne vous abandonne plus et je reprends le rythme de 1 article par semaine et je reviens exceptionnellement cette semaine avec un autre article reste à décider de quoi je vais vous parler en premier!?!

La version green de la sweetie box.

Ce mois ci la sweetie box nous a réservé une version green et « bio » en effet la box porte le joli nom de GREEN POTION.

Je vous ai montré la version que j’ai reçue sur instagram et je vous avez promis de venir en faire le crash test.

IMG_20160527_133506

On a reçu comme vous pouvez le voir une bouteille de Arizona tea. C’est la version thé vert miel que j’ai reçu. Ce n’est pas mon préféré mais j’aime tellement la marque et ça correspond tellement bien au thème!

En ce qui concerne la box on est encore gâtée ce mois ci 6 produits et que des full size!!!!!

J’ai choisit de vous les montrer dans l’ordre inversé de mes préférences:

20160607_110432

20160607_110424

Au même niveau en 5 ème position, on retrouve un crayon yeux et un gloss de la marque Avril. J’aime bien cette marque mais je ne porte quasiment plus de crayon sur les yeux et le gloss ça n’a jamais été trop mon truc mais ces 2 produits feront sûrement le bonheur d’une de mes amies de plus ils sont dans le thème puisque cette marque est plutôt green! Crayon 3€ le gloss était vendu 1€50 mais plus commercialisé actuellement.

20160607_110409

La seconde marque présente dans la box est Email diamant, marque qui a très bonne réputation. Je découvre ici une nouvelle version de son célèbre dentifrice. Ce dernier enrichi en bicarbonate purifiant doit son gout aux extraits de menthe de citron et de camomille. C’est très vert, du packaging au goût. J’ai eu un peu de mal eu premier lavage je l’avoue et puis au final je me suis habituée et le résultat dents blanches est bon. Valeur 5€ les 50ml

20160607_110417

Je découvre ensuite la version bio de l’eau micellaire de Barbara Gould. Ce produit est assez efficace même si j’ai un peu peiné à retirer une pose de mascara prononcé. Cependant, bon point, il ne pique pas les yeux! Même si j’ai apprécié ce produit, je reste fidèle à ma chouchoute de chez Corine de farme. valeur 5€ les 300ml

20160607_110401

C’est ensuite une totale découverte, je ne connais pas ce produit ni même la marque Moraz. J’ai été très septique au premier abord car l’odeur de ce produit est vraiment « herbale ». Je ne prends pas plaisir à son utilisation pour son odeur mais son efficacité me fait tout oublier. J’applique cette crème chaque soir car depuis plusieurs mois ma peau est vraiment très sèche au point même que parfois elle me démange. Depuis que je l’utilise, soit un peu plus d’une semaine, je n’ai plus ce problème d’inconfort. Je suis conquise et si l’odeur est dans le thème de la box je l’aurais préférée un peu plus fleurie bien que sa discrétion fait que je parviens à l’oublier. Dans le livret de la box j’ai vu qu’un produit calmant les coups de soleil et les piqûres d’insectes existe et j’avoue avoir très envie de l’essayer. valeur 19€90 les 250ml

20160607_110445

Et enfin, mon chouchou dans cette box va sûrement vous surprendre car c’est une huile. Et oui, moi qui déteste les huiles je suis tombée sous le charme de cette huile corps de la marque Rivadouce. Je crois que son odeur y ait pour beaucoup :elle est douce et parfaite. C’est une odeur de vacances, de soleil, de monoï bref je suis fan! valeur 12€90 les 100ml

Comme vous avez pu le remarquer tous les produits de la box sont en parfait accord avec le thème et c’est un sans faute au niveau du choix des marques et des produits. Je suis vraiment conquise une fois de plus. Alors oui, je le répète souvent mais je vais redire que j’aime cette box car elle est sans prétention, elle ne cherche pas à nous envoyer du rêve mais de l’utile. Valeur de la box plus de 50€.

La prochaine box se nomme FESTIVITY et nous savons déjà qu’elle contiendra en goodie le fameux porte vernis que l’on croise pas mal sur le net en ce moment j’ai hâte!

Et si ça vous tente aussi vous pouvez cliquez ici !

Il y a la vie virtuelle et la vraie vie

Me revoilà! Et oui ENFIN!

Je suis désolée de ma si longue absence mais derrière la Julie blogueuse il y a la Julie de la vraie vie et ces derniers mois c’est sur elle que je me suis concentrée. En décembre, j’ai flanchée, J’ai craquée et je crois que je me suis peu peu brisée. Malgré ce que l’on peut tenter de faire croire sur les réseau sociaux, malgré les sourires de façade et ce que tout le monde a pu penser, je n’étais plus moi…

Tant que l’on a pas vécu ce mal sur lequel je ne sais même pas mettre de nom : « Burn out » , « Dépression », « Déprime », « Ras le bol » je crois que l’on ne comprends pas vraiment. Je n’ai pas eu d’éléments déclencheurs, de goutte d’eau qui fait déborder le vase et si je fais le bilan de ma vie, je suis plutôt heureuse en fait. Je n’ai pas passer des journées à pleurer mais beaucoup de journées cachée au fond de mon lit.  J’ai annulé des rencontres, des rendez vous, des événements auxquels je tenais car je ne parvenais pas à sortir de chez moi. Une angoisse terrible à l’idée d’être au milieu de la foule ou juste entourée d’inconnus m’a privé de pas mal de joie. Je ne me sens bien et en sécurité que chez moi. Et même là, à l’abri de mon cocon parfois j’ai mentit à des amies qui proposaient gentiment de me rendre visite car je ne me sentais pas le courage de faire semblant ou de me montrer faible. Rare sont celles à qui j’ai accordé suffisamment de confiance pour me dévoiler vraiment. Je n’ai touché à mon make up que 2 ou 3 fois depuis décembre.  Je n’ai pas fait de shopping, de sorties entre copines. Je ne conduis quasiment pas, je ne suis bien que chez moi. Quand je tente une sortie en générale la panique me gagne rapidement. Le simple fait d’avoir un rendez vous médical m’angoisse. Le fait de savoir que je vais devoir sortir, affronter le monde extérieur m’empêche de dormir 2 jours avant. Je me sens en sécurité qu’entourée des miens, de mes amis les plus proches, de ma famille. J’aime mon travail mais me sens incapable au jour d’aujourd’hui de me retrouver au milieu d’un plateau téléphonique, de devoir parler à des inconnus même au téléphone est une épreuve qui me parait insurmontable. J’ai souvent le sentiment d’être telle une de ces jolies vaches qui regardent passer les trains, moi je regarde le temps défiler. Je suis totalement dépassée par les petites choses de ma vie, le courrier s’entasse, mon linge s’accumule, mon ménage me semble aussi insurmontable que l’Everest. A coté de cela, j’ai eu aussi des problèmes de tension et quelques soucis sanguins.

Et voilà comment la Julie gaie, souriante et pipelette que je suis habituellement s’est transformée en Julie morose, sinistre et renfermée.

Je ne suis pas forcément à l’aise avec cette faiblesse, je crois que je peux même dire que j’en ai souvent honte. Je le cache à la majorité de mon entourage et cela entraîne des mensonges, des cachotteries, des non dits.  C’est pourquoi je n’ai pas vraiment essayé de donner le change et je n’ai pas voulu mentir que cela soit sur facebook, instagram ou sur le blog. J’ai préféré rester silencieuse. C’est déjà assez fatigant, usant d’essayer de donner le change dans la « vraie » vie.

Aujourd’hui, je ne vais pas forcément mieux mais je ne vais pas plus mal. J’ai décidé de me battre contre moi même et de me retrouver.  J’attends avec impatience le retour de ma force, ma joie et mon insouciance. Je sais que me retrouver passe aussi par retrouver ce coté de moi qui me fait blogueuse et parce qu’aujourd’hui je sais que vous me manquez, je reviens.

J’espère que me dévoiler ainsi ne vous aura pas fait fuir. J’ose espérer que vous ne m’avez pas oublié malgré ce long silence. Je vous promets que les articles vont revenir, j’ai tellement de choses à vous dire. Et même, si mon petit monde de beauté ne tourne plus très rond, il reste mon petit monde et j’aime vous y retrouver.