Silence… je couve!

Et oui, celles qui me suivent sur instagram le savent déjà mais le silence et mon absence de la blogosphère est en partie dû à ce grand événement de ma vie. Il y a 2 ans, je partageais avec vous une nouvelle catégorie d’articles plus personnels en vous parlant de ma sleeve, puis est venu l’article et si on faisait un bébé où je vous ai raconté le long et dur parcours que nous vivions avec monsieur. Et bien aujourd’hui, nous avons la chance de voir le bout du tunnel. Aujourd’hui, je parcours les rayons puéricultures pour choisir des doudous et des petits vêtements pour moi! J’entame mon 6 ème mois de grossesse et je savoure cette chance de porter la vie.

fiv

Notre histoire a commencé il y a 8 ans et cette dernière épreuve, elle, a débuté le 1er mars par une première piqûre ( Merci Aurélie C, ma super infirmière perso qui sait même faire les bébés en piqûres!😉 ) suivie de dizaines d’autres, ponctuée d’échographies et de prises de sang tous les 2 jours. Cela ne s’annonçait pas bien du tout. Les résultats sur mon organisme étaient loin d’être au top. Et puis finalement ma super gynéco a décidé de « tenter le coup ». On a déclenché quand même et la ponction a eu lieu le vendredi 25 mars au matin. C’était quasiment sans stress et avec une certaine habitude que nous avons pris le chemin de la clinique. Ce matin là, on était 5 couples « à tenter le coup ». Nous sommes passés dans les derniers. Je me souviens qu’en arrivant au bloc opératoire, le programme télé pour nous faire patienter n’était pas du tout approprié. En effet, un reportage sur la reproduction de poissons qui couvent des dizaines de bébés en même temps m’avait apparu maladroit et j’en avais même fait la remarque à l’infirmière qui en avait rit avec moi. Puis, je suis passée sur la table.

Quand je me suis réveillée j’avais une faim de loup (sleevé bien entendu) et les infirmières de bloc parlait de pâtés de pâques et autres mets du genre, weekend de pâques oblige. Je me suis jointe à la conversation. J’avoue avoir était contente de retrouver mon homme en regagnant la chambre. Vers 14h00, j’ai eu le droit à la collation et elle était la bienvenue étant donné que mon dernier repas était celui de la veille au soir et mon « petit estomac » a l’habitude de ses petits repas réguliers.

20160325_140237

la collation tant attendue

La gynéco est venue nous donner des nouvelles de notre ponction. Le résultat était loin d’être bon. On avait seulement 7 ovocytes… Et à ce moment là, la très longue attente s’est enclenchée. Le samedi matin, nous n’avions que 4 embryons. Dimanche et lundi c’était pâques donc c’est sans nouvelle de nos brybry que nous avons passé cette fête en famille. Mardi, le coup de téléphone tant attendu est arrivé et là bing il ne restait que 2 embryons et un seul de bonne qualité. On doit attendre de voir s’il survit à cette journée… Le mercredi matin, c’est vers 7h00 qu’un appel nous tire du sommeil. On nous explique que l’embryon a survécu et que nous avons 30 minutes pour venir à la clinique pour effectuer le transfert.

20160330_082435

salle de transfert

Nous voilà, à cet instant, plongés dans la seconde longue période d’attente. 9 jours ça peut paraître tellement court mais je vous assure que c’est long, très long même dans ce cas là. Et finalement, la date de ma fête est enfin arrivée, et oui la prise de sang est tombée le vendredi 8 avril, jour de la ste Julie. Avec mon homme, on a pris le chemin de la clinique pour y être dés l’ouverture. Tellement hâte de me faire piquer, plus tôt cela sera fait plus tôt, on aura le résultat… 8H44, la prise de sang est faite et à partir de cet instant, je garde les yeux fixés sur mon téléphone a actualiser environ toutes les 2 secondes la page de mes résultats. Vers 10h20, le couperet tombe…

64.1…64.1…Je suis enceinte!!!!!

Mon cœur a un raté, je crois que celui de mon homme aussi. Mais j’avoue que même si on est heureux, on garde en tête l’échec précédent qui lui aussi avait montré une première prise de sang positive pour que tout bascule dans le néant plus tard. On se dit qu’une nouvelle étape est franchie mais qu’il en reste d’autres. La nouvelle prise de sang est le lundi et elle aussi est positive le taux de B-HCG est de 271.7 donc il a bien évolué, ça se confirme je suis enceinte. Je ne résiste pas à l’ angoisse et je me fais « piquer » une nouvelle fois le jeudi pour être sure de l’évolution de ce taux magique 1002.0, ça grimpe bien.

L’étape suivante est celle de l’échographie de datation qui se révèle plutôt dans le cas de la FIV être une échographie qui montre la présence et le nombre d’embryons. Cette étape que l’on redoute énormément car c’est elle qui avait mis fin à notre rêve magique lors de notre première FIV en décembre 2010. Le 18 avril, il y a bien la présence du sac embryonnaire mais comme c’est trop tôt pour bien voir l’embryon ou entendre le battement cardiaque une nouvelle écho est programmée le 3 mai jour de mon anniversaire. Mon homme ne pouvant pas se libérer de nouveau et étant impossible pour moi d’y aller toute seule vue la tonne de stress qui s’empare de moi, ma petite sœur m’accompagne pour me rassurer. Finalement, tout va bien. Une étape de plus est franchie.

20160608_112903

Echographie du 08.06.2016

Et puis, on franchie les suivantes, d’écho en rendez vous chez la gynéco tout va bien… Il y a quelques aléas mais je crois que j’ai tellement attendu que rien ne me semble si difficile. Je profite de chaque seconde de cette grossesse et tous les symptômes ou inconvénients ne me dérangent pas. Nausées, jambes lourdes, douleurs dorsales, sevrage de médicaments, limitations importantes des trajets, chaleurs, … tout me va.

IMG_20160817_003157

Echographie du 16.08.2016

Une petite frayeur nous a mené à la clinique un dimanche matin mais finalement rien de grave juste un petit kyste résiduel qui a éclaté. Ce matin là, on nous annonce que bébé est une fille à 98%. Un rendez vous gynéco 15 jours plus tard dément et finalement bébé serait un p’tit mec mais à vérifier… Et 10 jours plus tard à l’écho morphologique le verdict tombe bébé sera bien une petite princesse!!!!

Aujourd’hui, mon ventre s’est bien arrondit.

20160614_194249

silhouette au 14.06.2016

 

Alors, oui en tant que sleevée j’avoue qu’au début cela m’a été assez difficile à accepter même si je me répétais que c’était pour la bonne cause. Je me suis battue pendant presque 3 ans entre le parcours pré et post opératoire de la sleeve et là je voyais la balance repartir à l’envers et mon ventre s’arrondir. Je ne pense pas que mon cerveau avait eu le temps d’assimiler mes nouvelles formes et voilà que je repartais dans l’autre sens. Mais maintenant cela va mieux. Je fais attention à manger équilibré et sainement pour moi et la petite. Je me suis bien arrondie mais je n’ai pas pris trop de poids et j’aime ce ventre rond. Les coups de la petite se font bien sentir et même papa ou les cousines l’ont sentit bouger.

Il reste 3 mois avant la grande rencontre mais je sais déjà que mon cœur a éclaté d’amour le 8 juin 2016 quand j’ai vu la bouille de mon bébé sur l’écran de l’échographie pour la première fois.

Voilà, je vais continuer de couver ma puce en profitant de chaque seconde de cette grossesse inespérée. Je me suis dit que je pourrais avec quelques articles partager avec vous mes découvertes, mes haul bébé et mon quotidien de future et ensuite de jeune maman. Je ne compte pas délaisser les autres thèmes de ce blog à savoir que la culture, les cosmétiques,  les événements avec mes copines les blogueuses tourangelles seront toujours là.

blogging

Un petit aperçu sur les prochains articles?  Cela donne dans le désordre: La box Tiniloo, Les bijoux MadamLili, Un massage bien être, Une lecture de future maman, La Friends box, Une visite avec mes copines blogueuses, Liste de naissance?, Yankee candle box en retard ….

Voilà promis je ne vous abandonne plus et je reprends le rythme de 1 article par semaine et je reviens exceptionnellement cette semaine avec un autre article reste à décider de quoi je vais vous parler en premier!?!

La version green de la sweetie box.

Ce mois ci la sweetie box nous a réservé une version green et « bio » en effet la box porte le joli nom de GREEN POTION.

Je vous ai montré la version que j’ai reçue sur instagram et je vous avez promis de venir en faire le crash test.

IMG_20160527_133506

On a reçu comme vous pouvez le voir une bouteille de Arizona tea. C’est la version thé vert miel que j’ai reçu. Ce n’est pas mon préféré mais j’aime tellement la marque et ça correspond tellement bien au thème!

En ce qui concerne la box on est encore gâtée ce mois ci 6 produits et que des full size!!!!!

J’ai choisit de vous les montrer dans l’ordre inversé de mes préférences:

20160607_110432

20160607_110424

Au même niveau en 5 ème position, on retrouve un crayon yeux et un gloss de la marque Avril. J’aime bien cette marque mais je ne porte quasiment plus de crayon sur les yeux et le gloss ça n’a jamais été trop mon truc mais ces 2 produits feront sûrement le bonheur d’une de mes amies de plus ils sont dans le thème puisque cette marque est plutôt green! Crayon 3€ le gloss était vendu 1€50 mais plus commercialisé actuellement.

20160607_110409

La seconde marque présente dans la box est Email diamant, marque qui a très bonne réputation. Je découvre ici une nouvelle version de son célèbre dentifrice. Ce dernier enrichi en bicarbonate purifiant doit son gout aux extraits de menthe de citron et de camomille. C’est très vert, du packaging au goût. J’ai eu un peu de mal eu premier lavage je l’avoue et puis au final je me suis habituée et le résultat dents blanches est bon. Valeur 5€ les 50ml

20160607_110417

Je découvre ensuite la version bio de l’eau micellaire de Barbara Gould. Ce produit est assez efficace même si j’ai un peu peiné à retirer une pose de mascara prononcé. Cependant, bon point, il ne pique pas les yeux! Même si j’ai apprécié ce produit, je reste fidèle à ma chouchoute de chez Corine de farme. valeur 5€ les 300ml

20160607_110401

C’est ensuite une totale découverte, je ne connais pas ce produit ni même la marque Moraz. J’ai été très septique au premier abord car l’odeur de ce produit est vraiment « herbale ». Je ne prends pas plaisir à son utilisation pour son odeur mais son efficacité me fait tout oublier. J’applique cette crème chaque soir car depuis plusieurs mois ma peau est vraiment très sèche au point même que parfois elle me démange. Depuis que je l’utilise, soit un peu plus d’une semaine, je n’ai plus ce problème d’inconfort. Je suis conquise et si l’odeur est dans le thème de la box je l’aurais préférée un peu plus fleurie bien que sa discrétion fait que je parviens à l’oublier. Dans le livret de la box j’ai vu qu’un produit calmant les coups de soleil et les piqûres d’insectes existe et j’avoue avoir très envie de l’essayer. valeur 19€90 les 250ml

20160607_110445

Et enfin, mon chouchou dans cette box va sûrement vous surprendre car c’est une huile. Et oui, moi qui déteste les huiles je suis tombée sous le charme de cette huile corps de la marque Rivadouce. Je crois que son odeur y ait pour beaucoup :elle est douce et parfaite. C’est une odeur de vacances, de soleil, de monoï bref je suis fan! valeur 12€90 les 100ml

Comme vous avez pu le remarquer tous les produits de la box sont en parfait accord avec le thème et c’est un sans faute au niveau du choix des marques et des produits. Je suis vraiment conquise une fois de plus. Alors oui, je le répète souvent mais je vais redire que j’aime cette box car elle est sans prétention, elle ne cherche pas à nous envoyer du rêve mais de l’utile. Valeur de la box plus de 50€.

La prochaine box se nomme FESTIVITY et nous savons déjà qu’elle contiendra en goodie le fameux porte vernis que l’on croise pas mal sur le net en ce moment j’ai hâte!

Et si ça vous tente aussi vous pouvez cliquez ici !

Il y a la vie virtuelle et la vraie vie

Me revoilà! Et oui ENFIN!

Je suis désolée de ma si longue absence mais derrière la Julie blogueuse il y a la Julie de la vraie vie et ces derniers mois c’est sur elle que je me suis concentrée. En décembre, j’ai flanchée, J’ai craquée et je crois que je me suis peu peu brisée. Malgré ce que l’on peut tenter de faire croire sur les réseau sociaux, malgré les sourires de façade et ce que tout le monde a pu penser, je n’étais plus moi…

Tant que l’on a pas vécu ce mal sur lequel je ne sais même pas mettre de nom : « Burn out » , « Dépression », « Déprime », « Ras le bol » je crois que l’on ne comprends pas vraiment. Je n’ai pas eu d’éléments déclencheurs, de goutte d’eau qui fait déborder le vase et si je fais le bilan de ma vie, je suis plutôt heureuse en fait. Je n’ai pas passer des journées à pleurer mais beaucoup de journées cachée au fond de mon lit.  J’ai annulé des rencontres, des rendez vous, des événements auxquels je tenais car je ne parvenais pas à sortir de chez moi. Une angoisse terrible à l’idée d’être au milieu de la foule ou juste entourée d’inconnus m’a privé de pas mal de joie. Je ne me sens bien et en sécurité que chez moi. Et même là, à l’abri de mon cocon parfois j’ai mentit à des amies qui proposaient gentiment de me rendre visite car je ne me sentais pas le courage de faire semblant ou de me montrer faible. Rare sont celles à qui j’ai accordé suffisamment de confiance pour me dévoiler vraiment. Je n’ai touché à mon make up que 2 ou 3 fois depuis décembre.  Je n’ai pas fait de shopping, de sorties entre copines. Je ne conduis quasiment pas, je ne suis bien que chez moi. Quand je tente une sortie en générale la panique me gagne rapidement. Le simple fait d’avoir un rendez vous médical m’angoisse. Le fait de savoir que je vais devoir sortir, affronter le monde extérieur m’empêche de dormir 2 jours avant. Je me sens en sécurité qu’entourée des miens, de mes amis les plus proches, de ma famille. J’aime mon travail mais me sens incapable au jour d’aujourd’hui de me retrouver au milieu d’un plateau téléphonique, de devoir parler à des inconnus même au téléphone est une épreuve qui me parait insurmontable. J’ai souvent le sentiment d’être telle une de ces jolies vaches qui regardent passer les trains, moi je regarde le temps défiler. Je suis totalement dépassée par les petites choses de ma vie, le courrier s’entasse, mon linge s’accumule, mon ménage me semble aussi insurmontable que l’Everest. A coté de cela, j’ai eu aussi des problèmes de tension et quelques soucis sanguins.

Et voilà comment la Julie gaie, souriante et pipelette que je suis habituellement s’est transformée en Julie morose, sinistre et renfermée.

Je ne suis pas forcément à l’aise avec cette faiblesse, je crois que je peux même dire que j’en ai souvent honte. Je le cache à la majorité de mon entourage et cela entraîne des mensonges, des cachotteries, des non dits.  C’est pourquoi je n’ai pas vraiment essayé de donner le change et je n’ai pas voulu mentir que cela soit sur facebook, instagram ou sur le blog. J’ai préféré rester silencieuse. C’est déjà assez fatigant, usant d’essayer de donner le change dans la « vraie » vie.

Aujourd’hui, je ne vais pas forcément mieux mais je ne vais pas plus mal. J’ai décidé de me battre contre moi même et de me retrouver.  J’attends avec impatience le retour de ma force, ma joie et mon insouciance. Je sais que me retrouver passe aussi par retrouver ce coté de moi qui me fait blogueuse et parce qu’aujourd’hui je sais que vous me manquez, je reviens.

J’espère que me dévoiler ainsi ne vous aura pas fait fuir. J’ose espérer que vous ne m’avez pas oublié malgré ce long silence. Je vous promets que les articles vont revenir, j’ai tellement de choses à vous dire. Et même, si mon petit monde de beauté ne tourne plus très rond, il reste mon petit monde et j’aime vous y retrouver.

Et si on faisait un bébé?

Cette question, avec mon homme on se l’est posé il y a 7 ans déjà….

Pour la majorité des couples c’est une envie normale. Après quelques mois voir quelques années le désir de bébés est comblé pour la majorité mais il existe cette petite partie, dont malheureusement nous faisons partie, qui attendent et qui continuent d’attendre…

En mai 2007, nous nous sommes mariés et nous avons eu rapidement envie de faire un bébé. Nous avons su très vite que les choses n’allaient pas être aussi simple que pour la majorité des couples. Un diagnostique est très vite tombé, Monsieur a une azoospermie ce qui signifie que ses spermatozoïdes sont fainéants et mal formés quant à moi je suis OPK ce qui signifie Ovaire polykistiques en résumé mes ovaires ne fonctionnent pas bien. Alors oui, j’ai l’avantage de n’avoir mes règles qu’une à deux fois par an; ça c’est cool, je l’avoue. Mais est ce que les économies en protections périodiques valent le coup de la souffrance et des inconveniants? Je vous assure que la réponse est NON.

téléchargement (2)

Il y a eu la batterie d’examens pour poser ces diagnostiques, il y a eu le doute, la culpabilité, les rendez vous médicaux. Je crois que le fait d’avoir tous les deux des problèmes c’est un avantage. Je m’explique: Oui, notre situation est encore plus compliquée que pour les couples qui entrent en PMA avec une seule pathologie mais du coup il y a aussi moins de culpabilité et aucune chance que l’un en veuille un peu à l’autre en cas d’échecs…

Notre première FIV c’était début novembre 2009. Aprés le transfert de l’embryon, le résultat de la prise de sang était positif mais faible, la deuxième était parfaite, on était aux anges, heureux et puis fin décembre tout s’est effondré, à l’échographie il n’y avait plus rien. En février 2010, j’ai fait un AVC alors avec du recul on se dit que c’était mieux ainsi.

Par la suite, il y a eu des complications, des opérations, des traitements médicaux, des tonnes de choses qui ont fait que ça a pris du temps et puis pour la FIV n°2 ce fut très très compliqué, il y a eu 5 traitements pour enfin aboutir en  novembre 2013 au prélèvement (je vous explique après) et au final cela n’a rien donné. Depuis nous sommes en pause PMA et ce n’est pas à notre programme pour le moment puisque suite à ma sleeve il faut attendre entre 18 et 24 mois avant de tenter une grossesse.

Et oui, si aujourd’hui, je vous parle de tout cela c’est parce qu’une amie m’a demandé vendredi de lui expliquer ce qu’était une FIV (😉 à la miss Melody) et comme c’est une question qui revient parfois je me suis dit, pourquoi pas ne faire un article. Oui, pourquoi pas!

Dans mon blog je vous parle de cosmétiques, de sleeve, de ce que j’aime ou qui me touche, de ce qui fait partie de moi et bien ce parcours fait partie intégrante de moi. Et malheureusement, je ne suis pas la seule à avoir recours à la PMA . Alors, je me suis dit que puisqu’en ce moment j’ai la chance d’être déconnectée de tout ça, de l’espoir, du doute et de la souffrance engendrés par la PMA , j’allais tenter de vous résumer un peu la situation et de répondre aux questions que vous n’osez peut être pas posé à vos proches qui suivent ce parcours du combattant.

 

Il existe plusieurs types de PMA (–> Procréation Médicalement Assistée) et je ne prétendrais pas tous les connaitre puisque pour ma part je ne connais que la FIV ISCI (–> Fécondation Médicalement Assistée avec Injection intra-cytoplasmique) Cette technique consiste à injecter un spermatozoïde directement dans l’ovocyte. Cette micro-injection est faite sous un microscope extrêmement puissant avec un dispositif de grande précision.

isci

Injection du spermatozoïde dans l’ovocyte

Mais avant cette étape qui se passe en labo il y a tout le reste!

Je vais vous détailler notre parcours mais il faut savoir que chaque cas est différent. Notre protocole est un protocole long:

  • Avant de commencer chaque traitement de FIV, Monsieur doit faire un nouveau spermogramme, pour notre cas c’est un spermogramme qui implique un test de migration survie c’est à dire qu’il teste le nombre mais aussi la « qualité », la mobilité et la forme des spermatozoïdes, pour moi c’est un prélèvement vaginal et pour nous deux un bilan sanguin.
  • Ensuite, mon traitement commence par un médicament qui va déclencher mon cycle. Je prends ce comprimé matin et soir pendant 10 jours. Environ 5 à 6 jours, après la prise du médicament mes règles débarquent et là il me faut appeler ma gynéco des le premier jour afin d’obtenir mon rdv pour le traitement.
  • Au 20 eme jour du cycle, j’ai une piqûre en intramusculaire d’un produit qui va bloquer toute ovulation, qui mets les ovaires au repos. Puis on attends entre 15 et 20 jours
  • Arrive ensuite la première échographie et la première prise de sang qui vont permettre de vérifier que le repos forcé des ovaires a bien fonctionné.
  • Si le blocage a bien fonctionné les piqûres quotidiennes commencent le soir même. A heure fixe, chaque soir, je m’injecte moi même (car je trouve cela plus pratique) une piqûre en sous cutanée pendant 5 jours.
  • La première échographie et la première prise de sang de contrôle ont lieu au terme de ces 5 jours, le matin avant 9h00. Ces échos de contrôles ont pour but de vérifier que des ovocytes sont en train de mûrir ainsi que leur nombre. La prise de sang quant à elle vérifie la réponse hormonale aux traitements. Ce jour là, on programmera également le rdv avec l’anesthésiste et la pré-inscription à la clinique. Au besoin l’arrêt de travail  débutera ce jour là. Cependant, dernièrement une avancée dans la loi protégeant les couples en PMA permet de s’absenter de son lieu de travail pour procéder à tous les examens nécessaires.
  • Ensuite, les piqûres continuent chaque soir et les contrôles :prise de sang et échographies sont tous les 2 jours. Aprés chaque écho, on dépose les résultats à la secrétaire de la gynéco afin que celle ci en prenne connaissance pour nous contacter par téléphone vers 14 h afin de nous indiquer la dose de traitement à injecter le soir même.
  • Et puis, on continue ainsi pendant environ 15 jours. Parfois les échographies sont tous les jours, parfois les veines au creux du coude pètent à cause des nombreux prélèvements et on finit par être piquée dans la main mais chaque jour, chaque piqûre , chaque échographie, chaque prise de sang, nous rapproche de notre rêve .Oui, car je peux vous le dire, à ce stade là, on n’a plus envie d’un enfant, on en rêve!
  • Et puis un jour l’appel de 14H nous annonce la phrase magique « on déclenche » Là, on se dit que c’est une nouvelle étape de franchie. On doit trouver une infirmière pour nous piquer en intra musculaire le soir même pour 21H. Cette nouvelle piqûre « donne » l’ordre aux ovaires de « relâcher » les ovocytes.
  • Le lendemain, c’est le grand jour de la ponction. On entre à la clinique à 7H à jeun. Monsieur reste avec nous jusqu’au départ au bloc. Là, c’est sous anesthésie générale que la gynéco de service PMA prélèvera les ovocytes qui sont à maturité.
  • Pendant le passage au bloc de madame, monsieur descend au labo munit des deux cartes d’identité pour faire le dépôt de spermes.
  • Aprés le retour en chambre, il faut attendre le passage de notre gynéco qui nous annoncera le nombre d’ovocytes prélevés et puis après une petite collation on peut rentrer à la maison et laisser la magie opérer au labo. Parfois le prélèvement laisse place a des douleurs parfois non.
  • La longue attente commence.  Le labo nous appelle pour nous informer du nombre d’ovocytes qui sont fécondes et c’set ainsi chaque jour… Chaque fois que le téléphone sonne  le matin on stress, on se demande si les nouvelles seront bonnes ou non. Le nombre de possibilités diminuent chaque jour un petit peu et on croise les doigts.
  • A j5 de la fécondation, s’il y a lieu (c’est à dire s’ils sont de qualité) le transfert des embryons a lieu. Cela peut être fait à j3 selon les cas.
  • Et là, commence la nouvelle attente, 12 jours qui seront tellement longs, ponctués de stress, de doutes, d’espoir…
  • Le verdict tombe parfois avant la fin de ces 12 jours par l’arrivée d’un cycle qui met fin à toute possibilité. Mais dans tous les cas cela se solde par une prise de sang qui fait tomber le couperet.

 

Comme vous avez pu le voir, le parcours est assez long, il y a des tonnes de piqûres, de prises de sang et d’examens mais le plus horrible je peux vous l’assurer c’est l’avalanche d’émotions. On souffre, on espère, on a peur, on stresse, on désespère. Chaque échecs nous fait penser que jamais on ne remplira la chambre que l’on garde pour le bébé, qu’on achètera toujours les doudous pour les copines..

douodu$

Et puis on laisse passer quelques semaines, parfois quelques mois voir même quelques années et on se relance avec le même espoir, le même stress, les mêmes peurs….

En France, le plus souvent c’est 4 tentatives de FIV qui sont prises en charge par la sécurité sociale. Inutile de vous dire que sans cette prise en charge peu de couples pourraient se permettre de « se payer » une FIV car entre le coût des traitements et des différents examens c’est plus de 5000€ à chaque tentatives.

Voilà, je crois que j’ai résumé ce long et tortueux parcours. Si vous avez des questions n’hésitez pas!

Je voudrais juste terminer par quelques conseils si vous avez des proches dans ce parcours:

  • Arrêtez de dire ou de répétez « oh mais tu sais c’est dans la tête » NON quand on est en PMA il y a un diagnostique et le plus souvent ce n’est pas dans la tête mais dans les ovaires, l’utérus ou dans les testicules et parfois dans les 3!
  •  N’essayer pas de leur remonter le moral en leur racontant l’histoire de  la fille de l’amie de la cousine de la sœur de la voisine qui ne pouvait pas avoir de bébé et qui une fois toute les tentatives de FIV passées est tombée enceinte. On connait toute cette histoire et je vous assure on l’a entendu 1000 fois déjà et ça n’a rien changer à notre espoir en ce qui concerne NOTRE histoire.
  • Ne prononcez jamais la phrase « Tu y penses de trop » car là, la colère monte je vous assure. Vous avez lu le parcours. Vous avez compris qu’en FIV on compte chaque jour car à chaque jour correspond un examen, un traitement… Vous avez compris hein? On ne peut pas ne pas y penser!
  • N’ayez pas peur d’annoncer votre grossesse mais sachez que nous ne sommes pas responsable de nos émotions et de nos réactions. Évitez les SMS  par exemple. Mon ancienne meilleure amie m’a lancé un SMS « Au fait tu vas être tatie » Je vous assure que je l’ai très mal pris. Pas le fait qu’elle soit enceinte avant moi, alors qu’elle ne connaissait son homme (que je lui ai présenté  ;) ) que depuis quelques mois. Non, c’est la banalité et le coté impersonnel  de son SMS, ce jour de juillet que je n’ai pas compris et j’ai pleuré. Il y a eu aussi cette annonce larmoyante de ma cousine qui pleure en annonçant sa grossesse et qui par la suite publie  des tonnes de statuts facebook en se plaignant de son état de femme enceinte . Là pas de larmes mais une colère et un sentiment d’irrespect total! Et il y a aussi les annonces qui font verser des larmes de joie: la première grossesse de ma sœur ou l’annonce de mon petit frère tout gêné et stressé de me dire que j’allais être tatie… Il y a celles que l’on redoutent, celles pour qui on culpabilisent. Pour la culpabilité, j’ai l’exemple de ma belle sœur à qui je disais 15 jours avant son annonce que j’allais mal le prendre quand elle m’annoncerait sa 2 eme grossesse, je lui disais cela alors qu’elle même se savait enceinte. Qu’est ce que je m’en suis voulue même si effectivement cette annonce là m’a beaucoup fait pleurer (pardon ma lili) Et il y a les annonces maladroites, là, je ne peux pas m’empêcher de sourire en pensant à ma Sandra qui m’envoie une photo de son test de grossesse pour me demander mon avis. je peux l’avouer aujourd’hui, je lui en ai voulu et j’ai beaucoup pleurer ce matin là. Il y a aussi les joies maladroites que l’on ne parvient pas à partager là je pense à ma maman qui me montre fièrement une échographie de ma belle sœur où je n’ai aucune envie de jeter un œil ce jour là. Ne nous en voulez pas!!!! On est heureuse pour vous, ce n’est pas de la jalousie non même pas  de l’envie mais  on ne peut pas savoir à l’avance comment on va réagir et on ne sait même pas expliquer ou nommer ce sentiment qui nous envahi et qui fait couler nos larmes…
  • Oh et une dernière chose, si on ne vous rends pas visite à la clinique ce n’est surement pas que l’on ne pense pas à vous non c’est peut être juste parce que le jour de notre visite, doudou et cadeaux en main on est resté en bas devant la porte de l’ascenseur effondrée en larmes et que l’on a pas réussie à monter….

 

Pour finir je partage avec vous cette chanson de Charlotte Marin qui résume tellement bien tout ça:

 

Merry sweetmas, la jolie my sweetie box de decembre

Cela fait plusieurs semaines que je n’ai pas publié sur le bog et je m’en excuse mais c’est indépendant de ma volonté. En effet, j’ai eu un dégât des eaux à la maison et mon pc a rendu l’âme… Inutile de vous dire que sans lui je suis perdue! Là, je squatte un pc histoire de pouvoir publier un peu et promis j’essaie de mettre en ligne pleins de choses vite j’ai tellement de choses à vous dire.

J’ai choisis ce soir de vous parler de my sweetie box  de décembre car celle ci est arrivée plus tôt qu’à la normale et je me suis dit qu’il était encore temps de l’offrir ou de se l’offrir pour Noel.

20151213_154515

La box est plutôt jolie comme toujours avec les sweetie box, elle fait très Noel et girly en même temps!

Quand je l’ai reçu, j’ai été très surprise de voir qu’elle était si bien garnie qu’elle ne fermait même pas

20151213_154527_001

Et une fois ouverte, cela se confirme elle est pleine! Il y a en tout 5 produits, un bonus et un goodie.

20151213_154542

On découvre le n°2 du sweetie mag qui nous présente les produits. En effet cette nouveauté date du mois dernier mais je n’ai pas pu vous en parler. La description est un peu rapide mais j’aime assez et je trouve que c’est vraiment un truc a développer. Oui, je sais toute les boxs ont tendance à faire ça mais moi j’aime ces petits magazines.

20151213_154619

Le premier produit est un gommage corps aux noyaux d’abricots de la marque Linéance. Je connais déjà ce produit car je l’ai reçu dans une little box et il est actuellement sous ma douche. L’odeur de ce produit est juste dingue et son efficacité est au top. Il est très efficace, il gomme bien et laisse la peau toute douce et délicieusement parfumée. Vous l’aurez compris je suis donc ravie de le trouver là.  Il est vendu environ 5€50 les 150 ml.

20151213_154739

En deuxième, je trouve un petit kit découverte Sérum lift de la marque Boots laboratories. Ce kit contient 3 petits produits: le lait démaquillant vivifiant en 30ml, le sérum réparateur  en 5ml et la crème de jour en 10ml.

20151213_154745

J’ai déjà testé des produits de cette marque vendue en pharmacie et j’ai beaucoup aimé donc je suis très contente de pourvoir tester en combinaison ces 3 produits. le kit a une valeur de 8€ environ.

20151213_154827

C’est ensuite un échantillon de 10ml de la marque Centifolia que je retrouve dans ma box. Je suis un peu déçue de recevoir un échantillon mais je pardonne aisément à la box ce format bien trop petit grâce au bonus et aux autres produits qui sont au format vente . De plus,  j’ai déjà reçu ce produit dans le même format et du coup j’aurai plusieurs échantillons à utiliser à la suite donc je pourrais me faire une vrais idée de ce soin de jour.

La marque du 3 éme et du 4 éme produit m’est totalement inconnue:  Galderma, au vue des packagings et de la présence d’une notice j’ai l’impression que ces produits sont de parapharmacie et je suis plutôt contente de trouver des produits de ce type dans la box. Dans le sweetie mag on découvre que c’est une marque française qui présente des produits spécifiques et experts de la dermatologie du futur. La promesse me plait!20151213_154848

Le premier produit de la marque est une lotion corporelle Excipial U Lipolotion en format 200 ml. Cette lotion est destinée à normaliser la teneur en lipide des peaux sèches. Ce produit est parfait pour ma peau desséchée particulièrement en hiver. Vendue 10€ les 200 ml si l’efficacité est au rendez vous il y a de fortes chance que ce produit entre dans ma routine hivernale. La texture est assez liquide mais l’odeur est toute douce et pas médicamenteuse, elle fait très cocooning, je l’aime beaucoup.  A voir donc….

20151213_154642_001

Le second produit Galderma est un soin pour les ongles. je suis plus que ravie et ce produit tombe à pic! En ce moment mes ongles sont mous, fragilisés et ils ont bien besoin que j’en prenne soin et que je les chouchoute. Il est conseillé de l’appliquer 2 fois par jour, matin et soir, pendant 2 semaines pour voir de réels résultats. Je commence donc la cure dès ce soir pour pouvoir arborer une jolie manucure à Noel. Ce produit n’a pas l’odeur agressive habituelle des produits soin des ongles, il a une odeur de menthe fraîche, c’est assez surprenant. Il est vendu 15€ environ les 15g.

20151213_154716

Le goodie est un headband de la marque Dessange Paris. Il est joli, classe, sobre. Je suis contente de ne pas trouver un accessoire plein de paillettes ou tape à l’œil, c’est l’habitude en cette période de fêtes et je suis ravie que cela change. cet accessoire est vendu 5€ environ.

20151213_154811

20151213_154548 20151213_154552

Et enfin, le bonus, une marque inconnue et un produit dont j’ignorais totalement l’existence. Nous avons reçu un format vente plus un échantillon. La marque est Woman essentials et le produit est donc un soin apaisant, lissant effet soyeux pour la zone….. MAILLOT. Oui, c’est surprenant. La marque dit que ce produit est destiné à apaiser, hydrater et embellir la zone intime et que son action est de rendre un effet soyeux et lisse idéal en post épilation et qu’il adoucit la repousse des poils. A tester donc… Je vous avoue que passé la surprise et le désappointement je suis curieuse.  Aprés une petite recherche (Merci Google!) j’ai trouvé le site de la marque. Cette dernière propose donc la première gamme de cosmétiques destinés à la zone intime. Sur l’ eshop de la marque on retrouve à la vente 5 produits dont le baume de beauté reçu dans la box. Il est vendu 26€90 les 50ml.

20151213_155020

C’est donc selon moi une très belle box que nous propose l’équipe de my sweetie box. Je suis vraiment ravie des découvertes et des produits de ce mois ci. La box a une valeur de plus de 70€ (sans compter l’échantillon) alors que son prix est de 16€ mensuel. Comme toutes les boxs il existe des abonnements: pour 3 mois la box vous coûtera 14€ et pour 6 mois c’est 13€ l’unité . Vous pouvez cliquez ici pour en savoir plus!

Si la box vous plait ou vous intrigue il est encore possible de la glisser sous le sapin pour vous ou pour offrir. Pour se faire, il faut la commander avant le 18 décembre.

J’ai beaucoup aimé la box de novembre également, d’ailleurs un article était prêt à être posté  mais je n’ai pas pu vous en parler à cause de mon pc du coup je vous propose de vous faire le crash test des produits qui la composait très bientôt.