Confidences d’une sleevée 2 ans après!

Aujourd’hui, je viens juste papoter avec vous! Pas de box, de sorties , de make-up ou autre il est juste question de moi!

Il y a 2 ans, j’ai pris la grande décision  de me faire opérer d’une sleeve. (vous pouvez retrouver l’article en cliquant sur le lien)

Je n’en pouvais plus de mon corps d’obèse. Je ne voulais pas rester celle que je voyais en reflet dans le miroir quand j’osais l’affronter. Je ne supportais pas mon image. Je portais les fringues que je trouvais et non celles qui me plaisaient. Je ne m’aimais pas et malgré l’impression de la fille joviale et souriante que je pouvais laisser, j’étais triste, malheureuse et mal dans ma peau.

2 ans après, il y a tellement de choses qui ont changées, tellement de choses se sont passées.

Je m’étais dit que j’allais écrire à propos de ma sleeve sur le blog régulièrement et puis finalement j’ai vécu cette aventure, cette évolution dans mon coin. Je crois que j’en avais besoin.

Un mois après  l’opération  (lien de l’article) je vous avais confié mes impressions sur l’opération et mon retour à la maison. Qu’en est-il maintenant ? Qu’est ce qui a changé dans ma vie depuis ?

Je ne vais pas vous faire croire que la sleeve c’est le monde des bisounours et que tout roule au pied de l’arc en ciel… Non je vais vous confier la réalité enfin MA réalité !

Niveau douleur, j’ai été très chanceuse et je n’ai aucun souvenir de souffrances ou même de nausées. J’ai appris à faire la différence entre la faim, l’envie de manger, les pulsions alimentaires ou encore la gourmandise. Mais surtout, j’ai appris à m’écouter, à écouter mon corps correctement. Je sais quand je ne dois plus manger et quand je peux craquer sur un petit dessert. Je sais quand je peux m’accorder un verre d’eau sitôt le repas avalé et quand je dois attendre. Apprendre à écouter mon corps m’a aussi montré que certains aliments que j’aimais manger n’étais pas ceux qui me convenaient le mieux. J’ai toujours autant de plaisir à manger, je suis toujours aussi gourmande mais je prends plus le temps de goûter, de déguster, d’analyser.

Et puis, tout ne tournant pas autour de la nourriture, j’ai aussi réalisé que depuis que je prenais le temps de m’écouter, j’étais plus réceptive à plusieurs choses, les massages chez l’esthéticienne, les séances d’ostéopathies par exemple. Bref j’ai repris « contact » avec moi-même et avec mon corps et ça c’est plutôt positif.

Niveau shopping et dressing, il y a eu pas mal de changements. Je ne fréquente plus les mêmes magasins, je prends plaisir à chercher une tenue et à choisir comment je vais m’habiller. Je choisis mes vêtements et ne prends plus uniquement ce qui existe à ma taille. Je me suis accordée des fantaisies que jusque-là, je m’interdisais comme un déguisement d’Halloween ou pour un anniversaire .

J’ai fait l’acquisition de jupes même de robes. Et surtout, je porte des talons !!! J’ai réalisé un de mes rêves. Et oui aussi bête que cela puisse paraître je ne pouvais pas, avec mon excès de poids, me permettre de me percher même sur un tout petit talon maintenant j’en porte régulièrement (bon ok pas en ce moment mais pour d’autres raisons que vous connaissez !)

Le regard des autres aussi a changé ou alors c’est ma façon de recevoir ces regards qui a évolué ? Il y a eu quelques personnes qui ne m’ont pas reconnues dans la rue. Bon OK, j’avoue que pour certaines d’entre elles, que cela m’arrange bien et que je ne me suis pas fait reconnaître😉

J’ai vu ma confiance en moi évoluer et grandir ou disons plutôt que cette confiance en moi à enfin pointé le bout de son nez. Je me suis moins écrasée, je me suis affirmée peut-être trop parfois (et je m’en excuse auprès des personnes qui en ont fait les frais !)  J’ai enfin clamé haut et fort ce que je pensais. J’ai arrêté de vouloir être la bonne copine rigolote, aimée de tout le monde. Avant, savoir que les autres m’appréciait était ma seule source de reconnaissance sauf que maintenant que je m’aime un peu, j’ai moins besoin de cet amour donné par les autres pour exister ! Cette nouvelle confiance en moi m’a aussi permis d’oser plus de choses, des choses nouvelles ou des choses qui jusque-là me faisaient un peu peur. Je me suis aussi ouverte un peu plus aux autres car même si j’avais besoin de cette reconnaissance et de cette bienveillance, je m’interdisais souvent des petites choses qui aurait trop attiré l’attention sur moi. J’aimais éviter que l’on me remarque ou alors je tombais dans l’excès ; je parlais trop et trop fort et justement, me faisait remarquer pour faire oublier cette enveloppe corporelle qui me pesait tant ! Le fait d’accepter celle que je suis m’a permis de prendre plaisir à sortir plus, à faire de nouvelles rencontres. Maintenant, j’ose danser en soirée, j’ose dire merde si je le pense. Enfin bref, j’ose être moi tout simplement.

Cette nouvelle confiance a eu aussi son lot de petites complications. J’ai eu des moments d’égarements où je me suis un peu perdue. Je me suis mise à trop sortir, à trop vouloir être une nouvelle femme en oubliant un peu celle qui n’était pas moi, celle qui n’était pas heureuse avant. Je me suis perdue sur ce chemin mais ma famille et mon homme ont su être patient et m’aider à trouver celle que je suis vraiment. Il y a eu un petit bouleversement au niveau de certaines relations amicales. Je ne sais pas si la jalousie, l’envie, ou encore le fait que je ne sois plus la chose fragile à protéger a déplu mais mon cercle a bougé, évolué. Certaines amitiés n’y ont pas résisté, d’autres sont nées et certaines s’en sont vu encore plus fortes. Et il y a aussi ces amitiés que tu penses indestructibles et qui avec du recul sont plutôt destructrices pour toi. Ces personnes en qui tu as placé ton amitié, ces personnes que tu aimes à la limite de l’admiration et qui finalement ne sont qu’une pâle copie de ce que tu croyais ne jamais être. Il y a ces personnes qui plutôt que de m’aider à prendre les bonnes décisions, plutôt que de me porter comme le ferai un véritable ami me complaisait dans cette mauvaise image que j’avais de moi. Consciemment ou inconsciemment je ne sais pas et à dire vrai au jour d’aujourd’hui, je m’en moque royalement. Je n’ai plus envie de laisser dire du mal de moi sans raison et je suis consciente de ne pas toujours faire les bons choix mais au moins ils ont le mérite d’être les miens !

Il y a eu aussi quelques tensions au niveau de mon couple. Mon homme a dû accepter cette nouvelle silhouette, cette nouvelle confiance. Il a dû se faire à l’idée que j’avais moins besoin d’être rassurée ! J’avais par contre besoin de son regard, de savoir qu’il me trouvait jolie et je n’ai pas forcement trouvé cela quand le besoin s’en faisait sentir. Il y a eu des petits couacs, des disputes, des silences, des moments de gros doutes et puis finalement comme après chaque épreuve on en ressort plus fort et grandit.

20151016_184445

Il y a aussi ce nouveau tatouage sur mon épaule qui me rappelle d’où je viens, un papillon par dizaine de kg envolée. Effectivement en mars, ma balance affichée 40kg de moins qu’il y a 2 ans. Ma silhouette m’a fait passer d’une taille 50 à un 40. Il a eu aussi le petit déclic que ma transformation a pu aider à déclencher chez mes proches. Je suis heureuse de voir mes 2 tantes, mon père et mon beauf préféré (j’en ai qu’un) se transformer à leur tour et devenir plus épanoui comme j’ai la chance de l’être.

 

Et puis, en mars il y a eu ce grand bouleversement, cette grande nouvelle….

Il y a cette petite vie qui a commencé à grandir en moi. Mon plus grand rêve devenait réalité et ma sleeve n’y ait pas pour rien ! La réponse aux traitements a été améliorée grâce à la perte de graisse c’est certain. Il y a eu beaucoup de culpabilité au début de ma grossesse. J’ai eu quelques soucis avec mon miroir. Je supportais très mal de voir ma silhouette changer de nouveau. J’avais beau me dire que c’était pour la bonne cause, je supportais mal de me voir m’arrondir de nouveau. Cela n’a pas duré et s’est vite estompé mais j’avoue parfois j’ai encore du mal et j’ai surtout peur. Peur de ne pas parvenir à retrouver le poids d’avant la grossesse, peur que les kilos pris pour ma princesse ne s’installent définitivement, peur de ne pas réussir à rester celle que je suis devenue…

Je me suis fixée comme objectif de me payer une jolie robe pour le mariage de mon petit frère. Le 26 aout, cela me laisse donc un laps de temps plus que convenable pour que les papillons qui volent sur mon épaule retrouvent tout leur sens.

img_20161021_135027

Allez, je crois que j’ai fait le tour de la question. Je vous ai confié le bon, le mauvais et les interrogations… On se donne rendez-vous l’année prochaine pour voir ou j’en suis ?

Un film de filles: Bridget jones

Et si on parlait ciné ?

Je suis un peu en retard… Bon disons que c’est comme d’habitude quoi ! Mais tant pis, je ne suis pas complètement « Out » le film est sorti seulement la semaine dernière ! Je devais vous en parler avant car j’ai eu la chance d’être présente à l’avant-première de Bridget Jones le 22 septembre au Mega CGR des 2 lions à Tours.

Pour commencer parlons de la soirée…

J’ai été totalement déçue par l’organisation et les animations proposées ! On nous promet du très très lourd et au final ce fut presque ça, du très très lourd mais pas utilisé dans le même sens… ;)

Ce ne fut qu’avalanche de flyers publicitaires…. Un atelier mise en beauté des mains, inaccessible et c’est tout. Ah, si, j’oubliais, un espace photos pour poser accompagnée d’un robot et de 2 hommes dénudés, je cherche toujours le rapport avec le film… Enfin bref passons, je n’y allais pas pour l’avant film. Un peu déçue cependant de constater que les promesses n’étaient pas tenues, que les surprises annoncées n’étaient pas au rendez-vous et encore plus en entrant dans la salle quand j’ai vu que certaines filles avaient eu la chance de recevoir une rose mais pourquoi en prévoir si peu ???? Une fois installée confortablement, après une séance quizz (un peu mal gérée) qui permettait de gagner quelques cadeaux je pensais enfin accéder au film ! Et bien non ! C’est un long, trop long, défilé de lingerie féminine pour une marque dont j’ai oublié le nom et tant mieux car leurs articles sont loin de m’avoir séduite ! J’ai trouvé ça vulgaire et limite gênant. Je crois d’ailleurs pouvoir affirmer que mes 2 copines blogueuses Maeve la spécialiste en littérature et Julie une cuisinière pleine de talent ainsi que ma jolie correctrice ont été du même avis ? (Si vous passez par-là, les nanas n’hésitez pas à démentir si je me trompe !)

Notes de la correctrice:  « Tout à fait d’accord ma Ju, et entre les insinuations douteuses de la  » présentatrice du show » et les avances d’une des mannequins envers un masculin… pitoyable !  »

C’est après ce long moment d’ennui que le film commence enfin !

20160922_194621

Bon je ne vais pas vous racontez le fin mot de l’histoire, je vais juste vous donnez mon avis perso sur ce film.

J’ai adoré, enfin presque !

J’ai trouvé que l’intrigue était bien menée mieux que dans le 2ème opus de la série. Ce n’est pas prise de tête pour deux sous sans être non plus abêtissant et niais.

Bien que toujours conquise par le jeu de Renée Zellweger j’avoue avoir été un peu déroutée devant son air figé causé par son excès de chirurgie esthétique, je la trouvais bien plus jolie avant.  Cependant chapeau bas car réussir à faire passer l’émotion malgré son visage figé c’est très fort. On retrouve donc une Bridget toujours aussi délirante et maladroite.

Je ne supporte toujours pas ce Monsieur Darcy coincé avec son coté so british (Non ne me tapez pas) par contre quel plaisir (des yeux) de découvrir le si sexy Patrick Dempsey dans un rôle aussi sympa que celui de Jack.

Sur notre rangée, 2 clans s’affrontent Julie et Maeve étaient plutôt Marc, Gaëlle et moi folle de Jack ! Je ne vous annoncerai pas les déçues à la fin…. Et vous, à quel clan vous appartenez ?

Bref, un film que j’ai adoré en quasi-totalité. Je me suis régalée les yeux grâce à « Jack » (bon ok j’ai carrément baver dessus, pas vrai Julie !) j’ai beaucoup ris. J’ai vraiment passé un super moment. Un film girly, pas bête, pas prise de tête… Pour moi c’est une réussite!

Juju sans glut’ vous connaissez?

Aujourd’hui, c’est un article un peu différent des autres que je vous propose ! Et oui, comme vous le savez, j’ai décidé d’évoluer et même si je garde mon intérêt pour le monde de la beauté je vous avais annoncé quelques diversités. Je vous ai parlé de mon coup de cœur pour le château du Rivau et aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un autre coup de cœur que j’ai eu pour un restaurant cette fois !

J’ai eu la chance d’y être invitée à dîner avec mes copines blogueuses tourangelles.

D’ailleurs, avez-vous vu le lien Facebook de ce groupe de copines blogueuses, il est là… juste sur le côté du blog😉 )

Ce restaurant coup de cœur, c’est celui de Julia et de son mari qui lui donne un coup de main au besoin ; mais attention hein pas en cuisine ! La cuisine, c’est le domaine exclusif de Juju !

Ce resto a ouvert ses portes il y a 5 mois à Tours, place de la résistance.

20160924_200355

Ce n’est pas un resto comme les autres, ici le gluten ne passe pas le seuil comme indiqué au dessus de la porte!

En effet, Juju sans glut’ a choisi d’offrir une carte sans gluten à ses clients intolérants ou non. Personnellement, je n’ai pas de soucis avec ça. Je dois même avouer que j’avais un peu peur de découvrir un menu fade et des assiettes sans saveur (bouhhhh les vilains préjugés !!!) J’ai appris plein de choses sur les intolérances alimentaires notamment que, même dans la sacro-sainte charcuterie que je chérie tant, le gluten se cache !

La carte qui change régulièrement en fonction des saisons et selon les envies de Julia ne présente que du fait maison. On y privilégie les producteurs locaux et la bonne humeur.

Au cœur du restaurant, un petit coin épicerie fine permet de retrouver quelques produits de qualité non accessibles facilement comme prochainement les huiles « l’or vert par Elies »  des huiles d’olives importées de Grèce par une productrice tourangelle qui suit chacune des étapes de la production de près. De la cueillette à la pression en passant par la mise en bouteille, elle est présente à chaque fois. Le soir de notre dîner, nous avons eu la chance de déguster ces huiles et sur un simple pain elles ont révélées toute leur splendeur, croyez moi !

20160924_211330

Bon revenons à notre diner ! Je suis sûre que vous avez envie de découvrir le menu ?

Pour l’apéro nous avons goûter un saucisson sans gluten qui je dois dire était pus que savoureux accompagné d’un verre de Vouvray, bon OK pour moi c’était jus de pomme bio😉

20160924_213116

Nous avons commencé par un gaspacho coco, carottes violettes et citron vert pressé accompagné pour mes copines, car moi je n’apprécie pas le poisson, d’un avocat aux rillettes de thon, le tout avec de la baguette sans gluten.

La baguette sans gluten m’a fait un peu peur à première vue, il me faisait penser à un mauvais pain blanc plein de mie et pas cuit, donc pas très engageant même s’il était plutôt beau à voir …. Je fais mon premier Mea culpa, il était délicieux et pas fade du tout. Je l’ai beaucoup apprécié.

A la suite de cela j’ai fait une autre découverte étonnante

20160924_215841

En effet, pour le plat, Julia nous a proposé une salade de mâche accompagnée de tartines de pain sans gluten (mais je ne vais plus le préciser hein !) aux rillettes de Tours et compotée de pommes avec du camembert. À la vue, des goûts de chacune il a également été proposé de remplacer le camembert par du chèvre ou encore comme je l’ai choisi sans fromage. J’ai trouvé cela surprenant le mélange sucré de la compotée de pomme et du salé des gourmandes rillettes de Tours, le tout servi tiède, était d’un équilibre parfait ! C’était gourmand et pas écœurant du tout ! Je me suis vraiment régalée.

20160924_230730

Enfin pour terminer en beauté, Julia nous a gâté avec un gâteau aux pommes aromatisé au rhum ainsi qu’un brownie aux noix. Ces deux gâteaux étaient légers et délicieux !

Pour ce qui est de l’addition, je dois dire qu’elle reste aussi douce que les plats de Juju. En effet, il vous en coûtera pour une formule entrée/plat ou plat/dessert 10,90€ et le repas complet entrée/plat/dessert vous reviendra à 13.90€. À la vue de la qualité et de la quantité des mets, vous conviendrez que c’est plus que raisonnable😉

Une fois par mois, un dimanche matin, Julia et son équipe (réduite hein, il est juste question de son mari dans l’équipe lol) proposent un brunch en buffet qui vous régalera. Pour en connaitre les dates, il suffit de suivre Juju sans glut sur sa page Facebook 

Mon avis sur ce petit resto est donc plus que positif. J’ai découvert des mélanges que je n’aurai jamais osé imaginer et j’ai testé des saveurs que je n’aurai pas pensé apprécier. La gentillesse de Julia et de son mari ainsi que leur ouverture d’esprit et leurs explications ont fait de ce dîner un joli moment. Bien sûr les copines blogueuses y sont aussi pour quelque chose, je crois pouvoir dire qu’on aime être ensemble !

Je remercie encore Julia pour cette gentille invitation et pour cette super soirée dans la bonne humeur qui m’a fait découvrir un joli resto que je vous recommande, que vous soyez intolérants au gluten ou non car on y fait de jolies et savoureuses découvertes ! La surprise et la gourmandise sont présentes dans les assiettes !

Alors attention, nous, nous y avons dîné mais c’est un lunch ou un grignotage que vous y ferez !

Les horaires :

Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi et Samedi de 11h45 à 18h30.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez de votre côté et surtout quelle gourmandise vous y aura fait craquer ?

Crash test : gant magique Zôdio 1ère utilisation

Parmi la multitude de produits démaquillants sur le marché je ne sais plus où donner de la tête alors quand Ophélie et les magasins Zôdio de Chambray-les-tours m’ont offert le « gant magique », un petit accessoire qui démaquille sans aucun produit j’étais certes sceptique  mais plutôt ravie.

20161002_215912

Ce qui en est dit : « Grâce à la trame du matériel, le gant enlève en profondeur le maquillage même sans l’utilisation de détergent. Extra doux, antibactérien grâce à l’action des ions d’argent »

Je me posais beaucoup de questions avant de l’essayer entre autres :

  • Comment se démaquiller juste avec de l’eau ?
  • Toutes les traces de make-up vont-elles vraiment disparaitre ?
  • Est-ce que ma peau va être parfaitement propre ?

J’ai choisis de le tester dimanche soir car j’avais pris le temps de me maquiller ce matin-là. J’avais utilisé pour mon make-up une bonne quantité de produit.

20161003_212056

Pour le teint

  • Base de teint Laura Mercier
  • Fond de teint Lancôme teint miracle
  • Correcteur Nars
  • Poudre Lancôme

Pour les yeux

  • Base à paupières Urban Decay
  • Divers fards de la palette Naked smoked
  • Crayon yeux guerlain
  • Mascara sexy pulp Yves rocher

Pour les lèvres

  • Hydratant My little beauty
  • Rouge à lèvres liquide Dior
  • Crayon lèvres Kiko

Alors au moment du démaquillage, c’était un peu mission crash test pour ce petit gant !

J’ai suivi le mode d’emploi et les conseils d’Ophélie. J’ai mouillé mon gant à l’eau tiède et j’ai ensuite « frotté » mon visage. Quand je dis « frotté » c’est vite dit, justement il n’y a pas beaucoup à insister pour que tout disparaisse du visage.

Je suis vraiment bluffée de voir tout le make-up sur le gant. Mon visage est parfaitement débarrassé de toutes traces de maquillage. Même le mascara n’a pas tenu le coup face à ce petit accessoire magique. La sensation de propreté sur le visage est très agréable. La peau n’est pas agressée. Je ne pensais vraiment pas arriver à un tel résultat avec juste un gant et de l’eau. Après m’être démaquillée, j’ai nettoyé mon gant à l’eau et au savon et il est ressorti comme neuf.

20161002_220323

Je suis vraiment bluffée et agréablement surprise. Je suis séduite et je pense même aller vite m’en chercher un 2 éme histoire de pouvoir en avoir toujours un sous la main pendant le passage en machine. Car oui ce gant est lavable en machine et sous les conseils d’Ophélie je pense y plonger le mien tous les 15 jours. Détails non négligeable, il est vendu 4€90 ce qui est plus que raisonnable si grâce à lui je supprime les produits démaquillants et les cotons !

Vous aurez donc compris que mon avis sur ce gant magique est plus que positif. Je suis ravie

Alors bien sûr, ce crash test fait suite à la première utilisation mais promis, je vous tiendrai au courant au fil des semaines…

Quand yankee candle rencontre l’automne version Stenye ;)

Il y a bien longtemps que je ne vous ai pas parlé bougies enfin quand je dis bougie vous aurez deviné qu’il s’agit de Yankee candle.

J’ai toujours la même joie de découvrir les boxs concoctées avec soin par Sténye. Si je n’ai pas fait d’article sur les dernières boxs c’est juste que j’ai les ai eus super en retard. En effet, à cause de ma grossesse je n’ai pas pu me déplacer les chercher.

Je vous propose de voir tout de même quelques photos de ce que contenaient les boxs de juin et juillet.

Voyons maintenant plus en détails la box de septembre…

Pour une rentrée en douceur et un retour de l’automne, l’équipe de yankee store nous propose de découvrir les 4 parfums de la collection « Harvest time » sous forme de tartes. Et comme Sténye ne fait pas les choses à moitié, pour nous permettre de découvrir ces nouveautés, nous retrouvons un superbe brûleur de la collection « Gold and pearl »

 

L’année dernière nous avions reçu un autre accessoire de cette collection et j’avoue qu’à première vue je le trouvais un peu vieillot mais une fois allumé, je l’ai trouvé bien plus joli. Le jeu de la flamme qui passe à travers le verre est magique et romantique. Je suis donc ravie de recevoir le brûleur de cette collection.

20160905_194428.jpg

 

Coté tarte nous avons donc :

20160905_194150

Rhubarb crumble : une odeur douce et sucrée sur fond de rhubarbe avec une touche de vanille. J’ai adoré la brûler même si j’ai trouvé que c’était une de celles qui dure le moins dans le temps.

20160905_194144

 

Honey clementine : Une odeur tonique et vitaminée par son zeste de clémentine. Le miel se fait très discret. J’adore mais attention cette tarte peut devenir entêtante à la longue car elle est assez puissante.

20160905_194131

Ebony et oak : une odeur douce de noisette gourmande mais non sucrée. J’adore également.

20160905_194137

Autumn night : Une odeur assez masculine, chic et raffinée. Je la trouve très appropriée aux soirées « romantiques » ou non.

Il est a noter que l’équipe a tenu compte des demandes de la clientèle qui souhaitent savoir comment définir les odeurs en nous détaillant chaque tart.

20160905_194119

C’est encore une box très réussie selon moi, de jolies découvertes niveau senteur et pourtant j’avoue que certaines ne m’auraient sûrement pas attirée plus que ça sur le papier. Encore bravo à Sténye et son équipe ! Nous avons découvert également dans le courrier les thèmes des mois de janvier à Juin 2017 et j’avoue que cette année s’annonce COLOREE et j’adore.

  • Janvier:  Les pastels 
  • Février: Les blancs de blancs
  • Mars: L’arc en ciel de couleurs
  • Avril: Les douces
  • Mai: Les vives
  • Juin: Couleurs d’ailleurs

Pour octobre le thème est Terrific taste alors alors que nous réserve l’équipe pour Halloween ???